Kamagami ?

"Le dieu du fourneau" 

En 2011, 
suite à un voyage pour un projet documentaire au Japon, 
je découvre le sencha et les théières kyusu. 
Un objet élégant et incontournable.
A mon retour, j'achète une théière que j'utilise au quotidien.

Quelques années plus tard en 2018, l'idée de fabriquer ma propre théière me traverse la tête. 
Je me lance dans la construction d'un tour à pied rudimentaire, je vais chercher un peu de terre et je découvre le plaisir du contact avec l'argile. 
Il me faut dorénavant un tour électrique, des pains d'argile et un peu d'émail du commerce pour pouvoir débuter l'apprentissage. 
J'expérimente alors tous types de formes : théières, tasses, bols, vases, coupelles, etc. 
Je découvre que tout est possible et que le chemin sera long.

Puis l'ultime étape, il faut cuire l'argile pour finaliser le processus. 
Un four électrique d'occasion reconverti en four à bois m'accompagnera dans la découverte des conduites de cuisson. 
Un rendez vous avec le feu qui ne quitte plus mon esprit depuis. 

Nous sommes maintenant en 2021, 
j'ai enfin trouvé l'argile sauvage que je cherchais depuis trois ans 
et j'ai enfin découvert les hautes températures 
Le début d'une belle histoire...
 


Benoît Lamy